Ciudad Baigon - orquesta tipica

le 15 octobre 2012

De manière presque improvisée, l'orchestre argentin Ciudad Baigon a bien voulu s'arrêter à Tango de Soie, un lundi soir après les ateliers, pour animer une milonga exceptionnelle. Et nombreux furent les adhérents qui acceptèrent d'écourter leur nuit pour cette rencontre inattendue.

  © photo Pedro Clavier 

Comment rendre compte d’une telle soirée ? Nous connaissions Ciudad Baigon pour les avoir reçus en 2010. Et nous avions déjà été impressionnés par la puissance de leur musique et par leur talent. En ce lundi 15 octobre, nous avons tout simplement été émerveillés par l’immense présence scénique de ces douze jeunes musiciens !

Au premier rang, quatre bandonéonistes dont la gestuelle venait souligner physiquement le traditionnel « Arastre » du tango. Au second rang, la ligne des cordes judicieusement enrichie d’un violoncelle. Et sur le côté, un pianiste soutenant le reste de l’orchestre par une incroyable dynamique. Un chanteur enfin, se donnant à corps perdu dans l’expression de son tango.

Dès les premières notes du concert qu'ils nous ont d'abord offert, ce fut impossible de rester insensible. Et puis vint un moment où les bandonéonistes et le pianiste se sont retirés, laissant toute la place à la contrebasse, aux violons, à l'alto et au violoncelle, ces instruments auquel l'oeil prête bien souvent peu d'attention. Moment de trouble dans l'assemblée... Comment le tango pourrait continuer d'en être dans cette configuration ? Et comment l’ensemble pouvait-il ne pas perdre de sa vigueur ? Le moment fût magique ! Non seulement par la mélodie, à laquelle on associe habituellement les cordes, mais aussi par le rythme, auquel on associe pourtant généralement le piano et le bandonéon. Il fallait le voir et l'entendre pour le croire.

Et puis la musique s'est faite pour le bal, dans une même intensité. Et portés par une telle vitalité, plusieurs couples ont certainement vécu de très beaux instants de danse. La richesse musicale n'ayant pas disparue non plus, les danseurs ont pu une fois encore vivre l'expérience de la découverte et de la surprise de notes inconnues ou inattendues.

Ce qu'il nous a été donné d'entendre ce soir-là était composé d'une musique entièrement originale, fruit d'une recherche et d'un travail poussés. L'orchestre prépare en cette année 2012-2013 un nouveau disque dont la publication est prévue en octobre 2013, et voilà une date qui fait déjà envie pour une nouvelle rencontre... Dans ce contexte, la politique de soutien à l’écriture musicale a été présentée aux musiciens, et la possibilité de leur commander l’écriture de nouveaux tangos a été envisagée.

 

  © vidéo Jean-Thierry Pichon

 Souvenir de leur concert à Tango de Soie en 2010

Visiter leur site internet

 

© Pedro Clavier

Haut de page