Aux côtés des musiciens locaux

La musique du tango prend différentes directions selon que les musiciens cherchent à l'adresser à un public dansant ou non, selon qu'ils explorent une frontière musicale ou qu'ils voyagent parmi les compositions traditionnelles. Cette musique prend aussi une teinte à chaque fois différente selon la personnalité de ces musiciens, selon leur interprétation des partitions, selon les instruments qu'ils ont réuni dans leur formation, selon leur manière d'interagir avec le public. Enfin, l'origine des musiciens, leur formation et leur expérience colorent encore le tango qu'ils font résonner.

Cependant, un point incontournable et essentiel, un point que tout le monde ressent et qui reste malgré tout difficile à décrire, semble à chaque fois devoir les réunir : La musique Tango doit émaner de l'âme et doit toucher cette dernière !

Pour les musiciens qui désirent pénétrer le monde de cette musique, un parcours semble ainsi leur être nécessaire pour apprivoiser son esprit unique et ensuite le fondre, le dissoudre, le lier aux volutes de leur identité. Le temps et le travail sont éminemment au coeur de ce parcours. Les opportunités de rencontrer le public, aussi. Les occasions de croiser des acteurs et des situations "tango", également.

Depuis que Tango de Soie dispose de sa propre salle, une vie "tango" s'est progressivement enrichie entre ses murs et bat de plus en plus au rythme des semaines, au rythme des événements qui se préparent, de ceux qui se terminent. Pour les musiciens locaux que nous rencontrons, cet espace peut devenir un lieu de résidence et de maturation, un lieu d'expériences et de confrontations, un lieu de vie.

Dans le passé, l'association a accompagné Otono Porteno Quartet et tire de cette histoire commune à la fois un bilan très positif et de beaux souvenirs. Elle garde aussi un lien chaleureux avec ces quatre musiciens. A partir de 2009, l'association a rencontré différents musiciens, à différentes étapes de leur parcours, et dont les projets étaient variés et à des niveaux divers d'aboutissement. L'envie du partage s'est inscrite dans une dynamique ponctuelle et régulière d'accompagnement de leur projet, ou bien sur la durée, avec la mise en place de résidences.

Ainsi, après avoir reçu pour la première fois Roulotte Tango en octobre 2009, nous avons exploré avec ces musiciens le développement possible de notre relation et nous avons établi un partenariat leur permettant une courte résidence à Tango de Soie en avril 2010 et leur programmation régulière depuis. Aujourd'hui, ce collectif de musiciens a pris un réel envol et ne cesse de nous ravir. De même, après avoir reçu le Quatuor Macanas en novembre 2009, nous avons accueilli de nouveau ces musiciennes à la fin du mois de mai 2010 pour leur offrir une nouvelle occasion de rencontrer les danseurs et de nous présenter leur travail en évolution. Enfin, nous avons accueilli en résidence pendant deux saisons le collectif naissant de la Tipica Sanata, collectif qui explorait une forme nouvelle du tango qui alliait les instruments traditionnels des orchestres tango avec cet instrument plus surprenant qu'est la voix d'un "human beat box". Le travail de cette formation musicale se situe dans la composition de tangos électros spécialement adaptés à l'originalité de leur son et destinés à un public tango et à un public plus large que la communauté du tango. Enfin, le groupe Taco Alto a lui aussi bénéficié depuis 2011 du soutien de l'association pour ses débuts et son approfondissement dans la musique tango.

Alors que tous ces musiciens ont pu disposer de notre salle pour y rencontrer les danseurs, pour y travailler et construire leur répertoire, nombreux sont les adhérents qui se souviennent et profitent encore de leur présence et de leur musique dans les milongas.

Haut de page