La diffusion d'un tango vivant

Depuis les années 1940 et la fin de "l'âge d'or" du tango argentin, la vitalité de ce dernier a été fluctuante et voyageuse, déclinant dans certains pays et se vivifiant dans d'autres. En France, un nouveau développement s'est manifesté à partir des années 1990, à Paris et ailleurs. Alors que certains l'ont cru mort, le tango argentin semble donc avoir retrouvé ses forces.

Les musiciens et les danseurs argentins ont été les premiers acteurs de cette renaissance, offrant des tournées internationales à partir de Buenos Aires ou à partir d'autres grandes villes du monde où ils avaient choisir de s'établir pour un temps. Dans leurs sillons, quelques artistes de diverse nationalité ont ensuite participé à ce mouvement.

Indubitablement, un tango argentin vivant nécessite des artistes à son service, mais aussi un public et des lieux de rencontres. Selon cette vérité, Tango de Soie a toujours oeuvré pour que le tango, sous ses multiples formes, puisse être diffusé à Lyon.

Un grand nombre d'initiatives ont ainsi vu le jour depuis 1994 pour apporter des expériences inédites aux adhérents de l'association et même, plus largement, au public lyonnais à travers des partenariats avec la ville ou ses institutions culturelles.

© Nicolas Bertrand

Haut de page